Stop la clope - J'ai arrêté de fumer ! Avec facilité !

Meilleures publicités anti-tabac, le top 10

Meilleures publicités anti-tabac, le top 10

Les meilleures publicités anti-tabac sont-elles les plus originales ou les plus choquantes ? Les plus drôle ou les plus efficaces ?

Quelle que soit votre préférence, voici une sélection des meilleurs publicités anti-tabac.

La meilleure publicité anti-tabac de tous les temps

Publicité anti-tabac de 2010 (clip publicitaire par Yvan ATTAL)

Publicité anti-tabac choc et provocante 

Pour continuer, comparant l’addiction à la cigarette à une fellation forcée, cette publicité n’y est pas allée avec le dos de la cuillère… Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle ne laisse pas indifférent… Cette publicité créée par l’association DNF (droit des non fumeurs) a été très critiqué notamment par la secrétaire d’Etat à la famille de l’époque Nadine Morano, qui en a demandé l’arrêt.

Publicité anti-tabac choquante

Pub qui choque pour arrêter de fumer

Publicité à priori interdite de diffusion par les lobbys anti-tabac

Vrai ou pas concernant cette censure, la publicité est clairement provocante en ce sens qu’elle suggère de se porter volontaire pour remplacer le fumeur sur deux qui meurt de son tabagisme… Donc à montrer aux jeunes et aux très jeunes pour initier une discussion à ce sujet.

 

Les meilleures publicités anti-tabac sous forme d’affiches, France et étranger

Excellente image pour ceux qui ne comprennent pas que fumer c’est accepter d’avoir une haleine de poney… ici au sens propre ! Beurk !

Fumer c'est avoir une haleine de poney

Fumer provoque un vieillissement prématuré, on le sait ! Mais à ce point là ?!

Fumer c'est être veille en étant jeune

Dans le registre assez morbide, voici cette publicité anti-tabac qui compare le tas de cendre laissé par une cigarette et celle laissée par le fumeur une fois celui-ci incinéré… triste réalité.

Fume et tu finiras en cendres

Publicité courte et efficace par tabac info service

Ensuite, voici une publicité assez consensuelle sur la cigarette. Par l’INPES et tabac info service, elle met en scène des jeunes, libres de faire ou ne pas faire telle ou telle chose. Pour finir, elle pose la question du pourquoi renoncer à cette liberté en se rendant dépendant de la cigarette. Donc au final, pas la meilleure mais plutôt réussite tout de même.

Publicité anglaise contre le tabagisme, pas la meilleure à mon avis

Alors, quelle est pour toi la meilleure de ces publicités anti-tabac ?

Pour terminer, je te dirais ceci : si les publicité font dire « ha oui c’est pas bien la cigarette », c’est à peu près tout ce qu’elles font.

Les publicité ne te donnent pas de méthode pour arrêter de fumer ni pour aider ceux que tu aimes à arrêter. Télécharge mon ebook, c’est gratuit. Lis-le et offre le aux personnes que tu veux aider.

Je compte donc sur toi !

Ebook « Le secret de ceux qui se sont libérés… » en téléchargement gratuit ici

Ebook stop la clope

Couverture du ebook stop la clope

Arrêter de fumer du jour au lendemain

Arrêter de fumer du jour au lendemain

Beaucoup de personne se demande s’il est possible ou non d’arrêter de fumer du jour au lendemain. Incontestablement, ma réponse est OUI ! Comme Poelvoorde dans son film « Du jour au lendemain » 🙂

Pourquoi ?

1/ Je l’ai moi-même fait ! Mon histoire est disponible ici. En résumé, après près de 20 ans à fumer et des dizaines de tentatives d’arrêt, la bonne, la dernière tentative date de juillet 2017, date à laquelle j’ai pu arrêter de fumer du jour au lendemain

2/ Tous les fumeurs qui ont cessé de fumer on arrêté du jour au lendemain. C’est simplement le temps du cheminement jusqu’à la décision qui dure plus ou moins longtemps suivant les personnes.

Comment arrêter de fumer du jour au lendemain

Arrêter de fumer du jour au lendemain, même si ça peut te paraître surprenant ou totalement paradoxal, c’est ce qu’il y a de plus facile.

La seule chose difficile est de ne pas replonger.

En fait, à chaque fois que tu éteints une cigarette tu arrêtes de fumer.

Pourquoi la clope d’il y a 10 minutes, 1 heures ou peut-être plus ne deviendrait-elle pas la dernière ?

Je te propose de relever le défi ! Arrête de fumer d’ici 1h, sans manque, sans frustration, simplement en lisant les 10 pages de mon ebook qui va te montrer que ta dépendance est finalement très facile à maitriser. Tu peux le télécharger en fin d’article.

Pour ne pas replonger, tu dois simplement « switcher » ton cerveau entre deux état.

1/ L’état du fumeur qui renonce à un plaisir pour des raisons X ou Y mais qui envie les fumeurs.

2/ L’état du fumeur libéré qui est heureux de ne plus s’empoisonner à prix d’or.

C’est ce dernier et uniquement lui qui peut arrêter de fumer du jour au lendemain.

Pourquoi ça fonctionne ?

Comme vu plus haut, arrêter c’est facile, tu le fais chaque soir jusqu’au lendemain matin, peut-être même jusqu’au lendemain midi.

Pour arrêter et te sentir libéré, tu dois te reprogrammer et sortir du schéma de manque que crée la nicotine et surtout la légende créée autour d’elle, disant que c’est dur de s’en priver…

Ebook « Le secret de ceux qui se sont libérés… » en téléchargement gratuit ici

Ebook stop la clope

Couverture du ebook stop la clope

 

Pourquoi on grossit quand on arrête de fumer

Pourquoi on grossit quand on arrête de fumer

Une question souvent source de frustration chez le futur ex fumeur qui tu sera j’espère est la suivante. Comprendre pourquoi on grossit quand on arrête de fumer. Il y a deux explications derrière se phénomène. La partie physiologique du mécanisme mais aussi des raisons psychologiques, dues essentiellement à la méthode utilisée pour arrêter de fumer et la compréhension ou non des mécanismes autour de cette méthode, ou même autour de l’arrêt « brusque » et imposé à soi-même sans méthode.

Pourquoi on grossit quand on arrête de fumer ?

On grossit quand on arrête de fumer en compensant l’arrêt

Pour ma part j’ai arrêté de fumer en juillet 2017 et je n’ai pas pris un gramme. J’ai même perdu du poids car l’arrêt s’est inscrit dans une démarche plus globale de bien-être et de reprise du sport.

Par contre, si tu arrête de fumer « par la volonté », que tu te transforme en cocotte minute à cause de cet arrêt, tu vas certainement consommer de chocolat plus que de raison… et tu vas surement t’habituer aux produits sucrés et augmenter ta consommation de café, qui a de forte chance de contenir du sucre à chaque fois.

Et tu ne fais pas ça parce que tu es bête ! Mais parce que le sucre est une puissante drogue, qui agit sur le cerveau avec des mécanismes proches de ceux que la cocaïne a sur le cerveau ! Tu te rends donc dépendant d’une substance qui te rendra diabétique pour le pas avoir de cancer du poumon

le sucre est une drogue addictive

Le sucre, plus puissant que la cocaïne, article complet ici

Et évidemment, si tu consomme du sucre en quantité, tu vas grossir, c’est impossible autrement.

Je t’ai expliqué pourquoi on grossit quand on arrête de fumer. Mais comment ne pas grossir est une autre question. La réponse est ici.

On grossit quand on arrête de fumer car le métabolisme ralenti

La seconde raison du pourquoi on grossit quand on arrête de fumer est simplement physiologique. En gros c’est comme ça et c’est pas de bol !

Ceci s’explique simplement par le stress contre lequel ton corps doit se défendre et le surplus d’activité que cela engendra. Ton coeur bats par exemple d’environ 10.000 pulsations de plus quand tu est fumeur, chaque jour.

Tout cela a un coup énergétique. Ton corps la puise soit dans ces réserves, la graisse, soit dans l’énergie, l’alimentation qu’il reçoit au jour le jour.

Quand tu arrête de fumer, comme on l’a vu plus haut, tu as naturellement plutôt tendance à manger plus qu’à manger moins… mais pendant ce temps ton corps revient à son métabolisme « non stressé »… ce qui provoque un déséquilibre. Je dépenses mois et de gagne plus, ça me permets de faire plus d’économies. Mais là on parle pas d’euros qui vont sur un compte ! On parle de calories qui vont aller se faire stocker au niveau du ventre et des hanche… c’est pour ça qu’on a tendance à grossir à l’arrêt du tabac, même si on ne se goinfre pas…

Ebook « Le secret de ceux qui se sont libérés… » en téléchargement gratuit ici

Ebook stop la clope

Couverture du ebook stop la clope

 

Cancer du poumon et tabac

Cancer du poumon et tabac

Cancer du poumon et tabac sont souvent associés dans l’esprit des gens. Qu’en est-il vraiment ? Quelle est la part de cause à effet dans cette association et quelle est la part externe ? C’est à ces question que je vais répondre aujourd’hui.

Cancer du poumon. Maladie ou épidémie ?

S’il s’agit d’une maladie créée par la cigarette ? Ou serait-elle finalement aussi fréquente d’autres maladies si la cigarette n’existait pas ?

Les dates du cancer du poumon

Un premier élément de réponse provient des dates. Le cancer du poumon a été identifié comme maladie distincte seulement en 1761. Il a été décrit avec plus de précisions en 1810.

Son évolution est assez spectaculaire. Alors qu’il ne représentait que 1% de tous les cancers repérés lors des autopsies en 1878, ce chiffre a explosé en 100 ans. Au début des années 1900, ce chiffre est monté à 10/15%.

Mais ce n’est qu’en 1929 que les scientifiques tirent la sonnette d’alarme. Le médecin Fritz Lickint reconnait le lien entre le cancer du poumon et la cigarette. Mais ce n’est qu’en 1950 qu’un étude épidémiologique réelle est menée et qu’elle confirme preuve à l’appui que le lien est réel et avéré.

Il faudra attendre 14 longues années pour qu’aux USA, pour que le « Surgeon General of the United States » se positionne et demande à chaque fumeur d’arrêter la cigarette.

Les dates de la cigarette

Bien que le tabac soit produit et consommé partout sur la planète, sous forme de chique, de cigare ou de pipe, c’est à la fin des années 1800 que sa consommation démarre réellement.

On estime à 1 milliard de cigarettes vendues en 1900 contre 100 millions 20 ans plus tôt. La distribution gratuite aux soldats durant la première guerre mondiale ainsi que la publicité accéléreront les ventes. Elles s’envolent à 1000 milliard de cigarettes en 1940 et jusqu’à 5000 milliard en 1980. La suite de l’évolution à la hausse vient essentiellement de la démographie. Cette tendance allant en ralentissant, pour se stabiliser aux alentours de 6000 milliards de cigarettes.

Conclusion sur le lien entre le cancer du poumon et tabac

Si toute les études démontrent que les deux sont liés, les dates nous montrent qu’elles se suivent de près. Pour autant, qu’en est-il du cancer du poumon chez les non fumeurs, ceux qui ne sont même pas des fumeurs passifs ?

Le cancer du poumon chez les non fumeurs

Malgré les idées reçues selon lesquelles seuls les fumeurs ont des cancers du poumons, 15% des cas sont malheureusement recensés chez des stricts non-fumeurs.

1 personne sur 7 souffrant d’un cancer du poumon l’a donc contracté malgré qu’il ne fume pas.

Cela confirme que le passage 1% à 10% est bien dû au tabac, puisque c’est plus de 7 fois les chiffres de l’aire pré-cigarette.

A quoi cela peut-il être dû, et comment s’en prémunir ?

Arrêter de fumer est évidemment la solution pour éloigner le spectre d’un cancer des poumons. Mais chez le non fumeur, comment faire ?

Il apparait que 4 facteurs se combinent pour créer chez chacun d’entre nous un risque plus ou moins grand de contracter cette maladie.

Tout d’abord, comme pour toute maladie, des facteurs génétiques peuvent entrer en ligne de compte.

Les 3 autres facteurs sont externes, et viennent de l’environnement, comme le ferait le tabagisme passif :

  1. La présence de radon dans l’air. Le radon est un gaz radioactif présent dans la nature. 13% des cas lui seraient attribués en France, contre seulement 9% au niveau européen. En Bretagne et dans le limousin par exemple, le radon est un réel problème dont la population n’a que rarement conscience. Et c’est tout à fait naturel, c’est dû aux sous-sols en granit.
  2. L’amiante, dont la toxicité est désormais connue est le second facteur aggravant. Environ un millier de cas de cancer du poumon lui sont attribué en France chaque année.
  3. Enfin, la pollution de l’air, responsable de milliers de morts chaque année en France (40.000 pour parler chiffres) est responsable de certains cancers du poumon. Car si l’air tue, il ne tue pas de façon identique mais le cancer du poumon y est évidemment associé.

Cancer du poumon et tabac

En conclusion, deux points majeurs:

  1. Le cancer du poumon existe sans tabac et tous les fumeurs ne meurent pas d’un cancer du poumon.
  2. Le tabac est bel est bien un facteur aggravant majeur dans cette maladie.

Au début, la personne qui en est atteinte ne souffre pas réellement, c’est pour cette raison qu’il est souvent dépisté tardivement. Et  pourquoi en général le pronostic est mauvais. C’est pourquoi, le dépistage se fait à 70 ans et que le décès de cette maladie est en moyenne à 71 ans.

Eviter le cancer du poumon ?

C’est simple : ne fumez pas, aérez et ventilez votre logement, surtout si votre région est plus exposée au radon que la moyenne et idéalement, purifiez l’air chez vous. Vous ne le savez peut-être pas mais en intérieur, l’air est souvent plus pollué qu’à l’extérieur.

Arrête de fumer ou aide un ami à arrêter de fumer :

Télécharge GRATUITEMENT le ebook « Le secret de ceux qui se sont libérés… », clique ici

Ebook stop la clope

Couverture du ebook stop la clope